L’Homme Figue

la forme et le fond

Le corps d’un personnage est représenté de manière schématique, avec une forme de patatoïde (figue) plus ou moins ronde, inclinée, élancée, colorée. Il ne s’agit pas de représenter l’allure ou l’aspect physique d’un personnage, mais de donner une indication sur son attitude ou son comportement (confiance en soi, instabilité, fierté, discrétion etc.).

La forme de patatoïde est la plus universelle pour représenter une personne, la plus archaïque étant celle des bonhommes « fil de fer » que l’on voit sur les peintures rupestres et les dessins d’enfants. Cette forme rappelle aussi la représentation d’un être vivant comme une membrane, c’est-à-dire la délimitation d’un espace sensible intérieur individué.

Lorsque le corps est séparé en deux, comme par exemple celui des « trois Gendarmes », c’est que les personnages sont cisaillés entre leur personnalité et la fonction qu’ils représentent.

Pourquoi la figue ? Car elle contient plein de petites graines agréables, comme autant de petites pensées que l’on peut semer, partager, faire germer : chacun a beaucoup à transmettre même si cela n’est pas visible.

la tête conscience

La conscience a la même couleur que le symbole du soleil dans l’espace cosmique, avec une forme ronde pour l’homme et une forme de lunaire pour la femme, même si cette convention est récente (P. Salomon La femme solaire).

La position, la taille, la situation par rapport à la ligne d’horizon donne des indications sur l’activité spirituelle, intellectuelle, ou simplement sur l’état d’esprit du personnage : ouvert, introverti, fatigué, humble, libre, soucieux etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.